La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

L'ACTU MUNICIPALE

 

ORDURES MENAGERES

Le ramassage des ordures ménagères des 1er et 8 mai n'aura pas lieu. Une autre collecte sera prévue les mardis 2 et 9 mai.

 

LES JARDINS DE RAVICHOL

 

CONSEIL MUNICIPAL

La prochaine séance ordinaire du conseil municipal se tiendra le mercredi 26 avril à 18h30, salle du conseil. Cliquer ici pour consulter son ordre du jour.

 

La mairie de Mouthoumet met en vente des parcelles de terrain viabilisées, cliquez ICI

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'ACTU EXTRA MUNICIPALE

 
CAMPAGNE 2017
de déclaration des revenus

Pensez à déclaration en ligne sur le site impots.gouv.fr. Simplicité, souplesse et sécurité. 24h/24 et 7j/7, jusqu'au 23 mai 2017.

 

 FERMETURE DU POM'S

L'ADHCo nous informe que le point multiservices de Mouthoumet sera fermé ce vendredi 28 avril.

 

Les services de la Poste nous informent que dans le cadre d'une mise en conformité, le distributeur de billets de Mouthoumet va être remplacé. Le service devrait être rétabli le 31 mai 2017.

 

Depuis le 7 mars dernier, la procédure d'établissement d'un carte nationale d'identité a changé. Désormais, elle sera délivrée par notamment une des 11 communes habilitée du département . Dans un souci de service de proximité, la commune se tient toutefois à votre disposition pour vous renseigner et vous accompagner dans la pré-demande en ligne.

 

 Réseau d'échanges Mouthoumet land


Groupe créé sur Facebook par des habitants afin de faire circuler les informations sur le canton au sujet des évènements culturels, musicaux, le troc, le covoiturage…
Cliquez sur l'image pour être redirigé sur la page. 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au début du Moyen Age, les habitants de ce plateau devaient vivre dans des fermes ou des bergeries dispersées, notamment près de Saint-Estèbe ou de Bagaza, mais l'insécurité poussa les paysans vers le XIème siècle ou le début du XIIème siècle à se regrouper. On respectait alors un droit de protection autour des églises, dans un rayon de cent pas. Aussi les habitants de Mouthoumet construisirent leurs maisons en cercle autour de l'église Saint-Julien-Sainte-Basilisse, puis dotèrent le noyau du village d'une enceinte et d'une porte qui subsistent encore en partie.

 

Mouthoumet dans les années 1900. Ancienne porte, entrée de l'église.
Photo issue du livre" l'Aude en cartes postales" (2)
   

Mouthoumet actuellement

Cette porte était défendue par une échauguette dont on voit encore la base en haut d'une maison.

 

 

A la même époque la puissante famille de termes dût accorder sa protection aux habitants de Mouthoumet et devenir ainsi leur seigneur. Sous cette suzeraineté, plusieurs familles se partageaient la seigneurie de Mouthoumet. On connait tout d'abord quelques membres d'une famille qui a pris le nom du village : en 1173 Hughes de Mouthoumet est témoin au testament du vicomte Arnaud de Fenouillet ; en 1182 Bernard de Mouthoumet est témoin de la vente d'une terre à Fontjoncouse. D'autres coseigneurs apparaissent au hasard des documents : en 1167 Bernard de Balbonne possédait des droits sur la seigneurie. En 1227, Roger de Villerouge, Uldagier et Guillaume d'Arse font donation de leurs pâturages de Mouthoumet à l'abbaye de Fontfroide qui possédait de gros troupeaux. En 1263, le quart de la justice seigneuriale appartenait aux chevaliers Guilhem de Rieux, Pierre de Beranger, Manfred, Aymeric de Magrie, Béranger d'Arse et son frère ; le reste appartenant à Olivier de Termes.

 

Mouthoumet au début du siècle dernier
Mouthoumet actuellement   

 

Le village de Mouthoumet, placé au centre d'un plateau étendu mais peu productif à cause de la faible épaisseur de son sol, s'est toujours voué à l'élevage des ovins. Son nom constitué du mot gaulois "multo", occitan "moton", et du suffixe collectif "-etum", signifierait d'ailleurs le troupeau de moutons. Sa position, au centre du massif paléozoïque des Hautes-Corbières lui a valu d'être choisi à la Révolution comme chef-lieu de canton et de donner son nom au début du XIXème siècle au massif dit de Mouthoumet.

Les armoiries de la communauté de Mouthoumet, établies en 1696 par d'Hozier, sont "de vair à une fasce fuselées d'or et d'azur".

 

Le village se compose de deux parties : le fort et le barry. Le fort, noyau primitif du village est constitué d'un groupement de maisons en cercle autour de l'église. Ce fort était autrefois protégé par un rempart dans lequel plus tard les habitants ont percé des portes et des fenêtres. Si le rempart n'est plus visible sous les enduits des maisons, il en subsiste encore la porte qui permet d'accéder à l'église.




                   

 

 

 

 

Arrière de l'ancienne porte d'accès, vue depuis l'Eglise.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Barry ou faubourg s'étend depuis la place en face de l'entrée du fort le long des anciens chemins de Lanet, Auriac, Slaza, Laroque de Fa et Carcassès. L'ancien cimetière du village a fait place au début du siècle à la belle fontaine que l'on peut admirer sur le côté de la place.

 

La fontaine de Mouthoumet avec au fond la Mairie

                                                                                

Dans le village, on peut encore observer de belles portes en plein cintre dont une datée de 1628, une autre gravée du monogramme IHS.

 
Mouthoumet dans les années 1900
Photo issue du livre" l'Aude en cartes postales" (2)

Mouthoumet de nos jours

 

La gendarmerie de Mouthoumet au début du siècle dernier
   

L'ancienne gendarmerie de Mouthoumet a été transformée en appartements à louer


Pendant la croisade contre les Albigeois, la seigneurie de Mouthoumet dut subir le sort de toutes les possessions de la famille de Termes. Confisqué au profit d'Alain de Roucy après la prise de Termes, puis aux mains du roi de France, Mouthoumet revint définitivement dans les mains de Raymonde de Laroque-de-Fa, soeur d'Olivier de Termes en 1247, et dans celle d'Olivier en 1250, Saint Louis lui ayant rendu ses possessions à la suite de sa bonne conduite en Terre Sainte. Mais, Olivier, pour subvenir à ses besoins d'argent (dons pieux et guerres et Terre Sainte), finit par vendre le village, le "castrum" de Mouthoumet, et le péage venant de Peyrepertuse à Raimond d'Abban (en 1263) , un chevalier croisé qui semble avoir été un de ses familiers. Magdeleine de Grave épousa Jacques de Casamajou Seigneur de Mouthoumet, puis au décès de celui ci survenu en 1630, elle épousa en secondes noces Bernard de Casamajou, seigneur de Laroque de Fa.

Au XVIème siècle, comme beaucoup de village des Corbières, Mouthoumet eut à souffrir des guerres de religion. En 1573, le village fut assiégé par les Calvinistes.

 

 

La mairie et les écoles de Mouthoumet au début du siècle dernier
photo issue du livre "Vilatges al Pais" (1)

Le bâtiment de nos jours :

- au rez de chaussée : la friperie à gauche et une salle pour les repas communaux à droite
- à l'étage : un appartement communal loué